Sébastien LECORNU et Jean_bernard LEVY

C’est sur l’ancien site du Laboratoire de Recherche, Balistique et Aérodynamique (LRBA), aujourd’hui reconverti en Campus de l’Espace (parc technologique destiné à l’accueil des entreprises et des formations dans le secteur des technologies de pointe), qu’EDF vient de signer une convention de partenariat pour faire de ce lieu un site innovant et bas-carbone. “Vous êtes ici sur un site d’aventure économique et industrielle, militaire, puis aérospatiale et aéronautique qui accueille aujourd’hui également les formations d’ingénieurs de l’Itii. Ce site, c’est celui du rebond économique et industriel. Mais imaginer ce rebond sans inclure sa dimension énergétique aurait été un non-sens”, explique Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités mais également administrateur du Campus de l’Espace. Un espace qui, en 2018, accueillait déjà quelques 300 salariés avec un taux d’occupation de 50 % et qui devrait être porté à 75 % sur l’année 2019. Et pour se poser les bonnes questions, évaluer les enjeux d’une énergie propre tant industriels qu’économiques, il était essentiel de s’appuyer sur l’expertise EDF, de pouvoir tester in situ ces nouvelles technologies tout en en faisant un lieu de démonstration pour les territoires. “Nous sommes passés d’un monde essentiellement pyramidal à une nouvelle ère où les territoires s’approprient eux-même les systèmes énergétiques pour être plus attractifs”, explique Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF, venu signer aux côtés de Sébastien Lecornu et du maire de Vernon, François Ouzilleau, un accord de partenariat “pour faire du Campus de l’Espace un site énergétique innovant et bas-carbone”.

EDF Solutions Energétiques » pour une ville responsable, bas carbone et connectée

Le Campus de l’Espace va ainsi devenir un véritable démonstrateur du savoir-faire du groupe EDF et de ses filiales en matière de sobriété énergétique, de production d’électricité décarbonée et de nouvelles technologies au bénéfice des consommateurs et ce, à travers plusieurs solutions : o La programmation et le pilotage de l’éclairage public grâce à des capteurs de présence et d’intensité lumineuse installés sur les candélabres (Citelum) ; o Un bâtiment témoin produisant sa propre électricité renouvelable et ses solutions innovantes de stockage ; o L’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (Izivia) ; o Une étude de faisabilité pour la construction d’une centrale solaire expérimentale associée à un système de stockage par une nouvelle génération de batteries (technologie Zinc-air). Enfin l’énergéticien a également fait part de son souhait de faire de cet espace un site pilote pour le Wi-Fi du futur : le Li-Fi (Light fidelity), “mariage prometteur de la lumière et du haut débit”. Son principe : “transmettre des informations par une succession de signaux lumineux ultra-rapides et imperceptibles à l’oeil nu. Le Li-Fi fera partie des technologies que le groupe EDF présentera sur le Campus de l’Espace. Cette solution renforce la sécurité liée aux données, notamment sur les sites industriels”, assure EDF.